Comment avoir une rythmique fluide ?

Comment avoir une rythmique fluide ?

Publié le 16 juillet 2016 par Malero

Quand il s’agit d’accompagner à la guitare, que ce soit accompagner les autres ou bien soi-même, il faut savoir être « en place », c’est à dire offrir une bonne assise rythmique : précise, régulière et groove. Quand le riff est bien posé, le chanteur ou le soliste se sent porté, un peu comme un surfeur sur sa vague :-) . Et pour devenir cette bonne vague, ou cette bonne vibration, il y a une règle d’or à respecter : la fluidité !

Comment devenir fluide et le rester ? C’est ce que nous allons voir en 3 étapes :

1. La position du poignet

Dans le registre pop/rock/chansons, on va beaucoup gratter en aller/retour. Ce mouvement régulier entraîne souvent une rotation du poignet car on cherche à le forcer, notamment quand on fait le mouvement retour. En fait, le poignet ne doit pas bouger, il doit rester dans le prolongement de l’avant-bras, car c’est ce dernier qui dirige le mouvement. Le poignet servira pour accentuer une attaque, ou bien à bloquer et étouffer les cordes. Le mouvement de rotation du poignet doit donc être limité au maximum, et on doit faire de l’axe avant-bras/poignet un seul bloc.

2. La tenue du médiator

Le médiator se tient entre le pouce et l’index dont la dernière phalange est repliée sous le médiator. Le pouce, lui, se pose naturellement sur le médiator. L’axe du médiator doit être perpendiculaire aux cordes, c’est à dire que la pointe du médiator doit être dirigée vers la guitare.

3. Le mouvement du bras

Le mouvement du bras est le point essentiel ! Comme on l’a vu précédemment, le poignet doit faire « bloc » avec l’avant-bras. Je tiens tout de même à préciser que cette règle s’applique pour ce type de musique pop/rock, mais que dans d’autres styles, les grattés se font avec le poignet désolidarisé de l’avant-bras, notamment en guitare espagnole et musique latine.

La fameuse fluidité se joue ici, dans le mouvement du bras car c’est lui qui va donner le tempo et la régularité. La réussite des rythmiques en aller/retour tient dans la simple idée que le retour (gratté de bas en haut) découle naturellement de l’aller, le mouvement précédent du haut vers le bas. Pour bien comprendre cette notion essentielle, il faut s’entraîner à gratter uniquement en aller (du haut vers le bas). On se cale un métronome sur un tempo lent (70 bpm par exemple) et on gratte n’importe quel accord avec lequel on est à l’aise. On gratte à la noire, c’est à dire sur chaque battement du métronome, pendant un certain temps pour bien s’imprégner du tempo. Ensuite, et c’est là que tout commence :-) , il faut essayer de gratter le mouvement retour (entre 2 battements) sans le forcer. C’est bien-sûr le plus difficile car on est tenté d’accentuer ce gratté supplémentaire. Il faut bien comprendre que le retour est le chemin naturel du bras pour remonter afin de gratter de nouveau les cordes, et ainsi de suite.

Ce n’est seulement que quand on s’est assez familiarisé avec cette sensation que l’on peut décider de jouer ou non le retour et créer ainsi des motifs rythmiques. Ensuite, on apprend à faire un mouvement de haut en bas sans gratter les cordes (un aller muet) afin d’enrichir encore le rythme en créant des syncopes. Bref le monde rythmique s’ouvre avec toutes ses potentialités ! En guise d’exemple je vous propose un des mes derniers cours dans lequel la rythmique en gratté aller/retour tient une place primordiale :

Suivez les autres cours sur la page de cours : http://www.malero-guitare.fr/cours/etudes/nights-in-white-satin/
Toutes mes études de morceaux avec des grattés : http://www.malero-guitare.fr/cours/gratte/

Publié dans Conseils Tagués avec : , , , ,

A propos de l’apprentissage

Malero-Guitare sur Facebook

Commentaires récents

Derniers cours en ligne !

Malero-Guitare sur Youtube

Partagez Malero-Guitare :-)

A propos de moi

J'ai toujours été attiré par le son et le style de la guitare acoustique.

Dès que j'ai commencé à jouer vers l'âge de 15 ans, je me suis immédiatement passionné pour cet instrument et j'ai tout de suite cherché à reproduire les intros, les riffs et les rythmiques que j'entendais sur les disques ou à la radio.

Bien sûr, comme tout débutant, j'ai massacré un bon nombre de morceaux avant de commencer à obtenir un début de quelque chose :-).

Comme je jouais quasiment tout le temps (et que personne ne m'a enfermé !), j'ai pu vite progresser.

Je suis autodidacte, j'ai appris à retranscrire à l'oreille, à lire des grilles d'accords et des tablatures et j'ai compris petit à petit les mécanismes du rythme et de l'harmonie. Et j'ai aussi et surtout beaucoup pratiqué !

C'est d'ailleurs sûrement la raison pour laquelle j'ai créé ce site, car à force d'arpenter le web en quête de vidéos de guitaristes pour travailler des nouvelles techniques de jeu, il m'est venu l'idée de transmettre de la manière dont j'apprends, c'est à dire en regardant, en écoutant et en jouant.

En poursuivant votre navigation sur Malero-Guitare, vous acceptez les règles d'utilisation de cookies. en savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close